Partenaires

Cet événement n'aurait pas été possible sans le soutien de nos généreux partenaires pour le Colloque 2021:


Le Partenariat canadien pour la santé des femmes et des enfants (CanSFE) réunit plus de 100 membres – organisations non gouvernementales (ONG), établissements d’enseignement supérieur, associations du secteur de la santé, et individus – qui travaillent en partenariat afin d’améliorer la santé des femmes et des enfants dans plus de 1 000 collectivités partout dans le monde.


l’École de santé publique de l’Université de Montréal contribue à l’amélioration de la santé des populations par la formation, la création et l’application des connaissances dans tout l’éventail de la santé publique. L’ESPUM est la seule École de santé publique francophone du monde, la seconde au Canada et la quatrième à l’extérieur des États-Unis à être agrée par le Council on Education for Public Health (CEPH).


Programmes de santé mondiale de McGill et ses partenaires s'appuient sur l'expertise et les ressources de l'une des plus grandes institutions d'enseignement et de recherche au monde pour offrir un enseignement et une formation de haute qualité en santé mondiale, et renforcer les capacités dans des contextes où les ressources sont limitées ; faciliter et mener des recherches novatrices, interdisciplinaires, collaboratives et pertinentes pour les politiques afin de relever les défis et les priorités essentiels en matière de santé mondiale ; et établir des partenariats stratégiques avec les principales parties prenantes et institutions au Canada et à l'étranger, afin d'échanger des connaissances et des compétences, d'assurer l'application des connaissances et de soutenir le plaidoyer et la mise en œuvre des politiques.


Le département des sciences de la santé de l'université Carleton apporte une nouvelle vision de l'éducation et de la recherche en matière de santé qui fait des étudiants des pionniers dans la compréhension et la prise en charge de la santé des individus, des populations et des sociétés. Le département a été fondé en reconnaissant que la meilleure éducation et recherche en matière de santé doit inclure des collaborations entre des individus et des groupes de toutes les disciplines, qu'il s'agisse de sciences biomédicales, sociales, mathématiques, environnementales, politiques et autres. En intégrant les connaissances et les méthodes de ces différents domaines, le département des sciences de la santé offre des expériences d'apprentissage et de recherche interdisciplinaires qui distinguent les étudiants et leur permettent d'atteindre leurs objectifs universitaires et professionnels.


Réseau Canadien pour les maladies tropicales négligées représente un groupe d'organisations canadiennes et de membres canadiens et internationaux qui travaillent à la prévention et au traitement des MTN dans le monde. Collectivement, nous cherchons à obtenir un plus grand engagement du Canada dans le mouvement mondial des MTN. Notre réseau de praticiens et de chercheurs en santé mondiale fournit un aperçu et une orientation à l'engagement canadien dans le travail sur les MTN. 

Nous considérons que les MTN sont la pièce manquante pour améliorer la santé mondiale. L'investissement canadien dans la prévention, le traitement et l'élimination des MTN contribuera à réduire les inégalités en matière de santé dans le monde et à bâtir des systèmes de santé plus résilients. 


Le programme de maîtrise en santé publique de l'école de médecine et de dentisterie Schulich de l'Université Western est un programme d'apprentissage de 12 mois basé sur des cas concrets. Au cours du programme, les étudiants apprennent auprès de professeurs issus d'une grande variété de disciplines, participent à des séminaires et à des ateliers, font l'expérience d'un stage de 12 semaines au Canada ou dans le monde entier, et acquièrent les compétences nécessaires pour devenir un leader en santé publique. Les personnes qui travaillent actuellement dans un environnement de santé publique ont la possibilité d'obtenir leur diplôme en huit mois seulement.


L'école de santé globale de la Faculté de la santé de l'Université York forme la prochaine génération de professionnels et de leaders en santé mondiale afin de relever des défis mondiaux complexes et de créer des changements positifs dans les communautés locales et mondiales que nous servons. Il offre le premier programme de premier cycle (BA et BSc) consacré à la santé mondiale au Canada, et le magazine Maclean's le considère comme l'un des "programmes exceptionnels" de York. Nous poursuivons une nouvelle façon de penser la santé mondiale qui incorpore notre environnement mondial, les systèmes de gouvernance mondiale et les systèmes de santé mondiale pour développer des façons de penser qui aident les personnes les plus vulnérables de notre planète, ce qui est fondamentalement humanitaire et prend une perspective d'équité et de justice sociale. York est également le siège du Institut Dahdaleh pour la recherche en santé mondiale et le Global Strategy Lab.


Le Programme de santé mondiale (PSM) de l'Université d'Ottawa qui fait partie du Bureau de la santé internationale et mondiale (BSIM) de la Faculté de médecine, contribue à l'amélioration de la santé et de l'équité en santé, à l'échelle mondiale, en appuyant la recherche interdisciplinaire, l'éducation, le renforcement des capacités et les partenariats en santé mondiale. Il sert de centre de connaissances et de facilitateur de l'apprentissage et des expériences en santé mondiale pour les membres et les apprenants de la Faculté de médecine et collabore avec des organisations au Canada et dans le monde entier pour améliorer la santé par des engagements durables et équitables en santé mondiale. 


ARCH est une collaboration de recherche pour l'équité en santé mondiale dont les partenariats sont guidés par six principes de recherche en santé mondiale mis en avant par la Coalition canadienne pour la recherche en santé mondiale. Ces principes soulignent que la recherche en santé mondiale vise à promouvoir une plus grande équité dans le monde. En appliquant ces principes, les chercheurs de ARCH et leurs collaborateurs se demandent comment toutes les parties peuvent bénéficier équitablement des projets de recherche et y contribuer, et comment les partenaires peuvent être positionnés équitablement les uns par rapport aux autres dans les équipes de recherche. Les collaborateurs de ARCH s'efforcent intentionnellement d'inclure les populations historiquement marginalisées. 


Public Health Insight est un organisme de communication et d'application des connaissances en matière de santé publique qui diffuse des informations sur diverses questions de santé publique en mettant l'accent sur les déterminants sociaux de la santé et les objectifs de développement durable (ODD). Public Health Insight vise à moderniser le domaine de la communication en matière de santé publique en utilisant divers supports tels que les podcasts, les blogs écrits et d'autres produits efficaces d'application des connaissances pour atteindre divers publics à travers le monde.


Partners in Health Canada a ouvert ses bureaux en 2011 pour renforcer le travail et ajouter sa voix au mouvement canadien en faveur de la santé en tant que droit humain. Il s'agit de la section canadienne de Partners In Health (PIH)qui a été fondée en 1987 pour soutenir un dispensaire d'une seule pièce desservant une colonie de squatters démunis dans la campagne haïtienne. Les fondateurs de PIH étaient convaincus que les conditions de vie dans cette colonie - pauvreté écrasante, absence de soins de santé modernes et mauvaise santé généralisée - n'étaient pas inévitables. Il s'agissait de conditions sociales soumises à l'intervention humaine et qui pouvaient donc être changées - en Haïti ou ailleurs dans le monde.


Le programme de santé mondiale de la faculté des sciences de la santé de l'Université McMaster prépare la prochaine génération de professionnels de la santé mondiale à un monde en évolution. Nous proposons des programmes d'études supérieures de type MSc et PhD qui font progresser les compétences des personnes désireuses de développer des perspectives interdisciplinaires, tout en explorant une multiplicité de questions actuelles et émergentes en matière de santé mondiale. Notre programme soutient l'Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable et prépare les futurs innovateurs avec les compétences qui leur permettent de contribuer à la promotion de la santé et du bien-être pour tous.  


Anciens sponsors

Le Centre de recherche sur la politique et l'innovation en matière de santé mondiale (GHPI) de l' Université de Waterloo s'efforce de faire progresser l'amélioration de la santé des populations à travers le monde grâce à des travaux de recherche et de politique multidisciplinaires menés par des membres du corps enseignant de l'Université de Waterloo, en collaboration avec des chercheurs et des praticiens d'autres organisations au Canada et dans le monde.

École de santé publique et de systèmes de santé de l'Université de Waterloo (SPHHS) forme une nouvelle génération de leaders, de chercheurs et d'agents de changement, capables de penser et de réagir aux systèmes adaptatifs complexes qui affectent la santé et les soins de santé. Nos activités de recherche, d'éducation et de formation visent à relever les défis locaux, provinciaux, nationaux et internationaux en matière de santé publique et de systèmes de santé. Nous offrons à la fois des programmes d'études supérieures professionnels, fondés sur des cours, et des programmes d'études supérieures fondés sur des thèses (Maîtrise de sciences et doctorat) qui permettent d'améliorer les compétences des personnes qui s'intéressent à la recherche et aux universitaires axés sur la pratique et les politiques. Au sein de la SPHHS, le Global Health Policy and Innovation Research Centre (GHPI) a pour objectif d'apporter des stratégies multidisciplinaires à l'élaboration de politiques innovantes qui s'attaquent aux inégalités d'accès à la santé dans le monde.

The Consortium of Universities for Global Health (CUGH) est une organisation en pleine expansion basée à Washington, DC, qui regroupe plus de 170 institutions universitaires et autres organisations du monde entier engagées dans la résolution des problèmes de santé mondiale. Le CUGH soutient les institutions universitaires et leurs partenaires afin d'améliorer le bien-être des personnes et de la planète par le biais de l'éducation, de la recherche, des services et de la défense des droits. Le CUGH a été créé en 2008 grâce à un financement généreux de la Fondation Bill & Melinda Gates et de la Fondation Rockefeller.

Le Centre de recherche en santé publique (CReSP) est l’un des nouveaux centres financés par le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) lors de l’expansion du programme de centre en 2019. Issu d’un partenariat entre le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal (CCSMTL) et l’Université de Montréal, le CReSP est d’ailleurs la première et la seule infrastructure majeure de recherche québécoise entièrement dédiée à la santé publique et opérant dans le cadre de liens structurels privilégiés avec un établissement responsable de la santé d’une population, le CCSMTL.